Attention
Cette page est une version archivée du site de l'Alliance Saison 1.
Les informations ici publiées ne sont plus mis à  jour.
Afin de connaitre l'actualités de l'Alliance pour la planète Saison2 veuillez vous rendre à  l'adresse
http://lalliance.fr


Le Blog du Grenelle de l'environnement Carte de France des Projets Grenello-incompatibles Le Réseau Environnement Santé L'Observatoire Indépendant de la Publicité

#  Modifé le 10/02/2009 à 17h36.

L’Observatoire Indépendant de la Publicité : pour des pratiques responsables dans la publicité

http://observatoiredelapublicite.fr/ :
L'OIP est un espace interactif de promotion d'une publicité responsable

En décembre 2006, l’Alliance pour la Planète révélait que le système français de contrôle de la publicité était inefficace pour empêcher ou sanctionner la communication des marques abusant de l’argument écologique.

Plus de deux ans après, beaucoup de choses ont changé. L’écoblanchiment (ou greenwashing) a été un thème récurrent dans les médias et un sujet majeur du Grenelle de l’Environnement. Ce dernier a abouti à d’importantes modifications dans le système de régulation de la publicité en France.

Mais si des progrès significatifs ont été réalisés, le système actuel reste encore largement perfectible. En effet, les prises de parole des marques utilisant l’environnement se multiplient. Parfois pour le meilleur, hélas trop souvent pour le pire.

L’Alliance a, depuis le 3 février 2009 lancé L’Observatoire Indépendant de la Publicité, un espace interactif de promotion d'une publicité responsable. Véritable système de veille citoyenne, il met en avant les contradictions de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), qui laisse passer, malgré des règles déontologiques qu’elle a défini sur l’utilisation des arguments écologiques, des publicités pour le moins douteuses.

L'Observatoire Indépendant de la Publicité

#  Modifé le 10/02/2009 à 17h18.

Tous à la Ferme de Sainte-Marthe à Millançay (Loir-et-Cher) lundi 2 février pour soutenir Philippe Desbrosses !

Son entreprise pionnière depuis 30 ans de l'agriculture biologique en France est menacée par un conglomérat agro-industriel. Rendez-vous à midi pour pique-niquer !

Pour en savoir plus : http://www.intelligenceverte.org/

#  Modifé le 28/01/2009 à 16h23.

Carte de France des Projets Grenello-Incompatibles

L’année 2009 est décisive dans la course contre la montre pour enrayer le dérèglement climatique et stopper l’hécatombe de la biodiversité. Hélas, de trop nombreux projets s’inscrivent, au cœur de nos territoires, en contradiction totale avec l'esprit et les mesures du Grenelle de l’environnement, qui auraient pourtant dûs marquer une rupture décisive !

Pour en savoir plus : découvrez la carte de France de l'Alliance pour la Planète des projets "Grenello-incompatibles".

Il existe un projet Grenello-incompatible près de chez vous ? Faites-le nous savoir et participez à la mise à jour de la carte de l'Alliance pour la Planète ! Faire connaitre un projet Grenello-incompatible

Télécharger le communiqué de presse concernant l'action Carte de France des Projets Grenello-Incompatibles [pdf]

#  Modifé le 28/01/2009 à 16h22.

Grenelle 1 au Sénat : quelques amendements inacceptables

- Communiqué du 27 janvier 2009 -

Aujourd’hui, les sénateurs vont entamer l'examen en première lecture du projet de loi « Grenelle I ». L'Alliance pour la planète (WWF, les Amis de la Terre, Greenpeace, Max Havelaar et plusieurs dizaines d’autres organisations) salue le travail globalement sérieux de la commission de suivi du Grenelle, mais s'inquiète des propositions amendements relatives à la promotion du chauffage électrique et au développement du transport routier.

L'Alliance pour la planète se satisfait de certaines propositions de la commission présidée par le Sénateur Sido. L'objectif de développer dans les 5 ans le principe d'une taxe prenant en compte le poids des déchets (amendement 87 à l'article 41), l'amélioration du suivi des salariés manipulant des substances toxiques (amendement 77 à l'article 34) ou la volonté de réduire les consommations de papier dans les administrations (amendement 94 à l'article 42) vont dans le sens du respect des engagements du Grenelle de l'environnement en octobre 2007.

« Il est extrêmement dommageable que certains sénateurs aient décidé de remettre sur la table la promotion du chauffage électrique. A croire que l'explosion des consommations électriques pendant la vague de froid de janvier n'a pas servi de leçon ! » déplore Pascal Husting, directeur-général de Greenpeace France. L'Alliance pour la planète met en garde les sénateurs quant à l'adoption des amendements 157, 158, 615 et 627 rectifié à l'article 4. La sagesse qui avait présidée au retrait de l'amendement Ollier à l'Assemblée nationale doit de nouveau s'imposer.

A l'article 10, quelques amendements promeuvent le transport routier.Il s'agit notamment des 42, 496, 682, 697 et 716 qui ouvrent la porte à la circulation de camions de 44, voire 50, tonnes. Il en va de même avec l'amendement 156 qui incite à la construction de tronçons autoroutier. « C'est grenello-incompatible, déclare Serge Orru, directeur général du WWF-France, la culture du toutroutier a trop duré : oui au report modal de la route vers les mobilités douces et non aux amendements poids lourd! »

L'Alliance pour la planète attend des sénateurs qu'ils portent ce texte à la hauteur des ambitions du Grenelle. « Nous n'attendons pas que le texte soit grignoté. Bien au contraire, il est plus jamais nécessaire de combler ses lacunes : sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, sur les liens environnement-santé, sur la contribution climat-énergie et la fiscalité environnementale par exemple. » explique Anne Bringault, directrice-générale des Amis de la Terre- France.

Contacts presse :

Lionel Primault - Alliance pour la planète - Coordinateur Grenelle de l’Environnement
06 20 60 19 40 / lionel.primault@lalliance.fr
Pierre CHASSERAY, Responsable Relations Presse WWF-France : 01.55.25.84.61 – 06.87.92.32.68 – pch@wwf.fr

#  Modifé le 07/01/2009 à 18h53.

Projet de loi Grenelle II : des améliorations sont nécessaires pour respecter les engagements du Grenelle.

- Communiqué du 7 janvier 2009 -

Mercredi 7 janvier, le Conseil des ministres a examiné le projet de loi de transition environnementale dit « Grenelle II ». L’Alliance pour la planète considère que ce texte reflète les atouts et les lacunes de l’ensemble du processus du Grenelle de l’environnement.

Attendu depuis plusieurs mois, le projet de loi Grenelle II a enfin été présenté en Conseil des ministres par Jean-Louis Borloo, ce matin. Cette « boîte à outils » du Grenelle de l’environnement est censée permettre à la France de continuer à rattraper son retard en matière de politiques environnementales. Mais ce n’est toujours pas la grande rupture annoncée.

L’Alliance pour la planète salue de nombreuses dispositions de la loi Grenelle II : suppression de la publicité auprès du grand public pour les pesticides et encadrement de leur vente (articles 35 et 39), obligation de travaux avant 2020 dans les bâtiments à usage tertiaire pour l’amélioration de leur performance énergétique (article 2), renforcement des schémas de cohérence territoriale et de leurs prérogatives en matière environnementale avec l’intégration des plans climat/énergie territoriaux devenant obligatoires (articles 6 et 9), insertion des trames verte et bleue dans le code de l’environnement (article 44), etc.

Mais, alors que les députés débutent en parallèle l’examen du plan de relance, l’Alliance pour la planète pointe aussi les multiples contradictions avec les objectifs du Grenelle1 (voir la carte de France des projets « Grenello-incompatibles »). Quid de la protection de la santé des citoyens quand il est prévu d’assouplir excessivement les conditions d’autorisations pour les installations classées pour la protection de l’environnement (article 6 du plan de relance) ? Qu’en est-il de la politique de report modal de la route vers les modes doux avec la construction de nouvelles autoroutes (discours de François Fillon du 5 décembre 2008) ? Comment favoriser l’essor de l’éolien en contraignant toujours plus la création de parcs éoliens afin de satisfaire la « commodité du voisinage » (article 33 du projet Grenelle II) ? Etc.

D’autre part, le gouvernement a déjà reculé sur plusieurs points, comme la disparition de la possibilité de créer des péages urbains ou le relèvement du seuil pour les bilans carbone dans les entreprises (de 250 à 500 salariés). C’est très regrettable.

Enfin, il manque toujours des mesures structurantes, en terme de fiscalité, concernant les liens santé/environnement, sur la protection des lanceurs d’alerte, s’agissant de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, etc.

L’Alliance pour la planète, après un examen approfondi du projet de loi Grenelle II présenté au Conseil des ministres ce matin, fera part très prochainement de ses propositions concrètes pour améliorer ce texte et le rapprocher des 273 engagements d’octobre 2007. L’Alliance pour la planète attend un volontarisme politique renouvelé des parlementaires pour l’examen de ce projet de loi et se montrera très vigilante.

Contact presse : Lionel Primault 06 20 60 19 40 // lionel.primault@lalliance.fr

Télécharger le communiqué de presse : Projet de loi Grenelle II - des améliorations sont nécessaires pour respecter les engagements du Grenelle.

#  Modifé le 27/11/2008 à 19h02.

Réchaufement Climatique: l'Europe doit donner l'exemple

Le 11 décembre 2008, les dirigeants politiques de l’Union Européenne vont décider quelle sera la réponse européenne au réchauffement climatique. L’année dernière, l’Union Européenne avait défini un objectif afin de réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Aujourd’hui, face à la crise économique, cet accord est menacé.

En réaction, Les amis de la Terre Greenpeace, et WWF coordonnés par Réseau Action climat ont lancé la campagne « Time to lead ». « Time to lead » demande aux citoyens de l’Union Européenne d’agir en contactant leurs représentants politiques locaux afin qu’ils soutiennent l’objectif de réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020.

Nous n’avons que quelques semaines pour agir jusqu’à ce vote important, alors faites entendre votre voix : http://www.timetolead.eu/ !

Page précédente