Attention
Cette page est une version archivée du site de l'Alliance Saison 1.
Les informations ici publiées ne sont plus mis à  jour.
Afin de connaitre l'actualités de l'Alliance pour la planète Saison2 veuillez vous rendre à  l'adresse
http://lalliance.fr

  1. Page d'accueil
  2. Actions
  3. Action OGM

01.OGM et la directive européenne 2001/18

# Modifié le 07/06/2007 à 14 h:41

Bonjour,

Dans un courrier envoyé hier aux ministres français de l'Agriculture, de la Recherche et de l'Ecologie ainsi qu'au Premier ministre (une copie a été adressée au président de la République Jacques Chirac), l'Alliance pour la planète demande au gouvernement français de mettre en place immédiatement un moratoire sur les cultures d'organismes génétiquement modifiés (OGM), avant les semis du printemps 2007.

La France n'a toujours pas transposé la directive européenne 2001/18 relative aux conditions de culture et de mise sur le marché des OGM. Le gouvernement a finalement renoncé à soumettre à l'Assemblée nationale un projet de loi certes adopté par le Sénat en mars dernier, mais qui divise largement les députés et provoque une opposition massive de l'opinion publique. Cette non transposition de la directive européenne a une double conséquence : la France risque des poursuites de la part de le Cour de justice européenne et elle autorise aussi le développement cultures commerciales de maïs transgénique hors de tout cadre légal. En 2005, entre 500 et 1 000 hectares de maïs transgénique auraient été plantés ; 5 000 l'année dernière et pour cette année, tout laisse à croire que l'industrie des biotechnologies va poursuivre son coup de force. Daniel Chéron, directeur général de Limagrain, actionnaire majoritaire du semencier Vilmorin, prévoit ainsi que 30 000 hectares d'OGM seront mis en culture en 2007.

L'Alliance pour la planète craint aujourd'hui que le gouvernement français, cédant aux injonctions de la Commission européenne et au lobby des biotechnologies, n'impose par une série de décrets ce qu'il a renoncé à faire débattre par la représentation nationale. Début février, la multinationale Monsanto a fait parvenir à son réseau d'agriculteurs une lettre d'informations dans laquelle elle affirme que « le gouvernement prévoit de publier rapidement des décrets précisant les conditions d'utilisation des cultures génétiquement modifiées ». Et à la veille de l'assemblée générale d'Euralis, l'une des principales coopératives du sud-ouest, son président, Christian Pees, déclarait : « si toute une série de contraintes réglementaires sont levées, le groupe Euralis pourrait développer fortement les cultures de maïs OGM qu'il a déjà commencé à implanter dans le sud Ouest de la France » (voir les éditions du 7 février des quotidiens Sud ouest ou L'éclair des Pyrénées).

L'Alliance pour la planète considère qu'une levée des contraintes réglementaires par décrets du gouvernement constituerait un « déni de démocratie » scandaleux et inacceptable. Décidée à contrer cette offensive, l'Alliance demande donc au gouvernement français de mettre en place un moratoire immédiat sur toutes les cultures d'OGM avant les semis du printemps. Cette demande correspond à celle exprimée par 86 % des Français qui souhaitent une interdiction des OGM (sondage CSA/Greenpeace septembre 2006).

En pièce jointe, vous trouverez le modèle de la lettre adressée aux ministres. Nous nous tenons à votre disposition pour toute information supplémentaire.

Cordialement,
Adélaïde Colin, Greenpeace France : 06 84 25 08 25

Le communiqué de presse "ogm et directive europenne 2001/18" au format pdf

Les amis de la terre - AJH Societal - APREIS - Blue initiative.org - Cheminements - CollecT-IF - CRIIGEN - Ecolo Café - Ecologie sans frontière - L'Europe des consciences - Le Festival du vent - GoodPlanet - La ferme de Ste Marthe - Le Grit et la lettre transversale - GIET - MDRGF - Objectif Bio - Prologue - Syndicat Simple - Sibylline - Tchendukua