Attention
Cette page est une version archivée du site de l'Alliance Saison 1.
Les informations ici publiées ne sont plus mis à  jour.
Afin de connaitre l'actualités de l'Alliance pour la planète Saison2 veuillez vous rendre à  l'adresse
http://lalliance.fr

  1. Page d'accueil

L'Alliance et l'Institut européen d'écologie interpellent le le candidat Nicolas Sarkozy sur les OGM

# Modifié le 24/01/2011 à 11 h:09

Communiqué de presse 20 mars 2007

Nicolas Hulot (Fondation Nicolas Hulot), Yann Arthus-Bertrand (Good Planet), Jean-Marie Pelt (Institut européen d'écologie) et une trentaine d'associations de l'Alliance pour la planète interpellent le candidat Nicolas Sarkozy sur les OGM

Le Ministre de l'Agriculture, Dominique Bussereau, vient d'autoriser, par décrets, les cultures de maïs OGM en plein champ, allant ainsi à l'encontre de la volonté des Français, ignorant les pouvoirs de l'Assemblée nationale et le principe de précaution pourtant désormais inscrit dans la Constitution.

A ce titre, Nicolas Hulot, Yann Arthus Bertrand, Jean Marie Pelt et une trentaine d'associations de l'Alliance pour la planète interpellent Nicolas Sarkozy sur sa position quant à un moratoire sur les cultures d'OGM en plein champ, dans la mesure où il est l'un des seuls candidats à l'élection présidentielle à ne pas s'être prononcé en faveur de ce moratoire.

En effet, le 15 mars 2007, Gilles-Eric Séralini, Dominique Cellier et Joël Spiroux de Vendomois ont publié un article dans la revue américaine Archives environnemental contamination and toxicology, éditée par Daniel R. Doerge de la Food and Drug Administration. Ils révèlent que des rats nourris pendant 90 jours avec du MON863, un maïs transgénique de Monsanto autorisé depuis 2005 en Europe, présentent des « signes de toxicité » au niveau des reins et du foie. Il s'agit d'une contre-expertise de l'étude réglementaire faite par la compagnie Monsanto sur des rats nourris au MON863 pendant 3 mois.

Cette article scientifique remet en cause les systèmes d'évaluation et de mise sur le marché des OGM et démontre que tous les protocoles d'accords concernant les analyses sanitaires devraient être revus, en commençant par ceux qui ont amené à autoriser, en France, la culture du maïs transgénique MON 810 qui, comme la plupart des OGM, n'a pas fait l'objet d'études toxicologiques indépendantes portées à la connaissance du public.

Ces éléments sont suffisants pour exiger un moratoire immédiat sur toutes les cultures d'OGM en plein champ.

Associations soutenant cette action

L'Institut Européen d'Ecologie de Metz présidé par Jean Marie Pelt - FNH présidé par Nicolas Hulot - Good Planet présidé par Yann Arthus Bertrand - GreenPeace France - WWF-France - Action consommation - Age de faire - Agir pour l'Environnement - AGRISUD - Les Amis de la terre - ACS (Association de Coopération Sociétale)- APREIS - Blue initiative - Cheminements - CollecT-IF - CRIIGEN - Collectif Ecomédecine - CNIID - Ecolo Café - Ecologie sans frontière - L'Europe des consciences - Le Festival du vent - Intelligence verte - Le Grit et la lettre transversale - GIET - MDRGF - Objectif Bio - Planète Urgence - Prologue - Syndicat Simple - Sibylline - Tchendukua. * Publication visible sur le site : http://dx.doi.org/10.1007/s00244-006-0149-5

Accéder à l'ensemble des ressources de l'action OGM