Attention
Cette page est une version archivée du site de l'Alliance Saison 1.
Les informations ici publiées ne sont plus mis à  jour.
Afin de connaitre l'actualités de l'Alliance pour la planète Saison2 veuillez vous rendre à  l'adresse
http://lalliance.fr

  1. Page d'accueil

Agriculture biologique - Rallonge pour les conversions : trop peu, trop tard ?

# Modifié le 24/01/2011 à 11 h:09

Communiqué de presse

Paris, le 7 mai 2009

Prévenu depuis plusieurs semaines de la faiblesse de l’enveloppe prévue en 2009, Michel Barnier, a finalement réagi à quelques jours de la date limite de dépôt des dossiers de demandes de conversions en annonçant une rallonge de 3 millions d’euros en faveur des conversion à l’agriculture biologique. Si la FNAB accueille favorablement cette mobilisation de 6 M € supplémentaires (avec la part de Bruxelles), elle craint toutefois que cela ne soit pas suffisant face à ses propres estimations. En tout état de cause, cette nouvelle enveloppe arrive trop tard pour les producteurs qui ont déjà renoncé à présenter un dossier cette année, pour les Préfets encore indécis sur le déplafonnement des aides, et pour les conseillers chargés de la préparation des dossiers de conversion.

La FNAB avait depuis plusieurs semaines averti le Ministre de l’agriculture et son cabinet des problèmes de financement des conversions pour 2009 : par exemple, dans le Centre ou en Languedoc Roussillon, les besoins estimés étaient respectivement de 4,8 M € (pour 3 000 ha) et 7 M € ( pour 2 900 ha), pour des enveloppes disponibles de 2,3 M € et 3 M €. Les préfets avaient également tiré la sonnette d’alarme et replafonné les aides dans certains cas, risquant ainsi de décourager un certain nombre de candidats.

A une semaine de la date limite de dépôt des dossiers de conversions, nous ne pouvons qu’attendre de voir ce que provoqueront ces 6 M € supplémentaires (Etat et Europe). Ce qui est certain, c’est que ce ne sera ni suffisant par rapport aux demandes exprimées en début d’année, ni suffisant par rapport aux objectifs du Grenelle de parvenir à tripler les surfaces bio en 2013. Et si l’enveloppe 2009 devait finalement ne pas être dépensée dans sa totalité, ce ne pourra être que parce que des producteurs auront été découragés par le manque de visibilité jusqu’à aujourd’hui.

Contact presse: Vincent Perrot : 01.43.38.39.48 ou 06.84.10.43.79