Attention
Cette page est une version archivée du site de l'Alliance Saison 1.
Les informations ici publiées ne sont plus mis à  jour.
Afin de connaitre l'actualités de l'Alliance pour la planète Saison2 veuillez vous rendre à  l'adresse
http://lalliance.fr

  1. Page d'accueil

Grenelle 1 au Sénat : quelques amendements inacceptables

# Modifié le 24/01/2011 à 11 h:09

- Communiqué du 27 janvier 2009 -

Aujourd’hui, les sénateurs vont entamer l'examen en première lecture du projet de loi « Grenelle I ». L'Alliance pour la planète (WWF, les Amis de la Terre, Greenpeace, Max Havelaar et plusieurs dizaines d’autres organisations) salue le travail globalement sérieux de la commission de suivi du Grenelle, mais s'inquiète des propositions amendements relatives à la promotion du chauffage électrique et au développement du transport routier.

L'Alliance pour la planète se satisfait de certaines propositions de la commission présidée par le Sénateur Sido. L'objectif de développer dans les 5 ans le principe d'une taxe prenant en compte le poids des déchets (amendement 87 à l'article 41), l'amélioration du suivi des salariés manipulant des substances toxiques (amendement 77 à l'article 34) ou la volonté de réduire les consommations de papier dans les administrations (amendement 94 à l'article 42) vont dans le sens du respect des engagements du Grenelle de l'environnement en octobre 2007.

« Il est extrêmement dommageable que certains sénateurs aient décidé de remettre sur la table la promotion du chauffage électrique. A croire que l'explosion des consommations électriques pendant la vague de froid de janvier n'a pas servi de leçon ! » déplore Pascal Husting, directeur-général de Greenpeace France. L'Alliance pour la planète met en garde les sénateurs quant à l'adoption des amendements 157, 158, 615 et 627 rectifié à l'article 4. La sagesse qui avait présidée au retrait de l'amendement Ollier à l'Assemblée nationale doit de nouveau s'imposer.

A l'article 10, quelques amendements promeuvent le transport routier.Il s'agit notamment des 42, 496, 682, 697 et 716 qui ouvrent la porte à la circulation de camions de 44, voire 50, tonnes. Il en va de même avec l'amendement 156 qui incite à la construction de tronçons autoroutier. « C'est grenello-incompatible, déclare Serge Orru, directeur général du WWF-France, la culture du toutroutier a trop duré : oui au report modal de la route vers les mobilités douces et non aux amendements poids lourd! »

L'Alliance pour la planète attend des sénateurs qu'ils portent ce texte à la hauteur des ambitions du Grenelle. « Nous n'attendons pas que le texte soit grignoté. Bien au contraire, il est plus jamais nécessaire de combler ses lacunes : sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, sur les liens environnement-santé, sur la contribution climat-énergie et la fiscalité environnementale par exemple. » explique Anne Bringault, directrice-générale des Amis de la Terre- France.

Contacts presse :

Lionel Primault - Alliance pour la planète - Coordinateur Grenelle de l’Environnement
06 20 60 19 40 / lionel.primault@lalliance.fr
Pierre CHASSERAY, Responsable Relations Presse WWF-France : 01.55.25.84.61 – 06.87.92.32.68 – pch@wwf.fr